Gite en Ardeche

Largentière, ville d’histoire

lundi 3 avril 2017, par Gites d’Occitanie

C’est certainement son histoire qui en fait la sous préfecture de l’Ardèche alors qu’elle n’est qu’une petite ville de moins de 1800 habitant.
En effet si Largentière, deuxième plus petite sous préfecture de France, est avant tout aujourd’hui une petite ville médiévale touristique, dans le passé, elle connue de glorieuse heures.
Aujourd’hui, Largentière est une ville calme, mais reste un axe central pour le tourisme dans la région.

Largentière une histoire reluisante

Mise à partir du Xème siècle sous la tutelle des Comtes de Toulouse et des évêques de Viviers, ce sont ses mines de plomb argentifère qui firent sa renommée. L’extraction importante de minerai lui conféra un statut important et enviable dès l’époque. Le lieu, riche et envié devait absolument être préservé et protégé. C’est ainsi que l’évêché de Viviers y fît bâtir une cité médiévale dont on peut encore aujourd’hui apprécier la richesse architecturale.
Pendant des siècles donc, le plomb argentifère servant principalement à la création de monnaie et de bijoux après séparation du plomb et de l’argent, fût extrait des entrailles de la ville.
Imaginez bien que des centaines et des centaines de personnes travaillaient ici pour extraire le minerai, l’affiner, recycler ses déchets ... et que la ville s’est organisée au fil du temps afin de rendre ce lieu autonome et imprenable.

Des tours de guet furent bâties dans les montagnes, tout autour de la cité, de manière à protéger efficacement cette dernière. Des populations paysannes s’installèrent également massivement dans ce qui deviendront les communes avoisinantes de Chassiers, Joannas, Tauriers, Laurac, Chazeaux ... pour y cultiver céréales, légumes, fruits, pour y faire de l’élevage, afin de nourrir les populations ouvrières, nobles et cléricales de Largentière. C’est tout un écosystème semi-industriel qui se développa ici dès le moyen âge.

Pendant 500 ans , la place forte contribuera à l’enrichissement des Comtes de Toulouse et de l’évêché de Viviers. Mais ce sont principalement les guerres de religion, puis l’expansion d’autres pôles économiques qui progressivement sonneront le glas de la débâcle. Pourtant les mines resteront exploitées jusqu’en 1982. Mais à cette époque la sous préfecture d’Ardèche avait déjà bien changée comparativement à ses heures de gloire et était fortement dépeuplée.

Tourisme et renouveau de Largentière

Si son statut administratif lui conféra toujours une place d’importance dans la région, c’est bel et bien le tourisme qui viendra sortir la ville et ses environs de leurs difficultés économiques et démographiques.

Aujourd’hui regroupés sous la bannière de la communauté de commune du Val-de-Ligne, les villes et villages historiques de cette vallée ancestrale, ont su passer le cap et rester attractives.
Laurac en Vivarais, Montréal, Chassiers, Chazeaux, Joannas, Sanilhac, Prunet, Tauriers, Uzer, Rocher et bien entendu Largentière, ont tout misé ces dernières décennies, sur la préservation et la mise en avant d’un patrimoine historique remarquable ; ceci du point de vue architectural mais aussi au niveau des espaces naturels.

La région, pendant un temps envahie de ronces et dégradée, retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse et les visiteurs ne s’y trompent pas, c’est un des espaces ardéchois les plus prisé.

Une offre d’hébergements touristiques de qualité y a été développée. Ici, on ne trouve pas des dizaines de campings comme à Vallon-Pont-d-Arc, mais plutôt des hébergements locatifs, des gîtes de charme, le plus souvent créés dans d’anciennes bâtisses historiques, vous laissant entrevoir le passé glorieux de la région.

Ici les balades sont magnifiques, les cours d’eau imprenables, l’horizon fantastique, un véritable paradis autant pour les flâneurs que pour les sportifs, les pêcheurs, les enfants comme les adultes et notez de plus que la région de Largentière est idéalement située pour découvrir l’Ardèche du Sud dans sa globalité, mais aussi les Cévennes, le Languedoc Roussillon ...

Pendant la saison estivale, les marchés diurnes et nocturnes sont nombreux, mais aussi les fêtes et festivals qui attirent chaque année de plus en plus de visiteurs.

En savoir plus

Si vous désirez en savoir plus sur Largentière et sa région, les activités et évènements ... n’hésitez pas à nous contacter (Mas de Carla ou Domaine de Lirande).

Nous vous conseillons également de consulter le site de la communauté de commune pour en savoir plus sur les évènements : www.tourisme-valdeligne.fr

sur le site de la mairie de Largentière vous trouverez de nombreuses informations historiques qui vous permettront d’en savoir plus : largentiere.fr

Le site Wikipedia présente un source de connaissances historiques inestimable : fr.wikipedia.org

Si vous souhaitez réserver un gite de charme afin de passer un moment inoubliable dans la région, il ne vous reste plus qu’à faire votre choix :

Portfolio

Carte Largentière 1780 Chateau de Largentière Festival médiéval de largentière Gite charme ardeche Tribunal de Largentière
Accueil du site > Blog > Largentière, ville d’histoire